Archives de la catégorie ‘J’ai regardé pour vous’

J’ai regardé pour Vous: Berserk  Golden Age Arc Trilogy (2012- 2013)

Réalisateur :Toshiyuki Kubooka

Scénariste :Ichirō Ōkouchi

Studio d’animation : Studio 4°C

Golden Age Arc Trilogy

Golden Age Arc Trilogy

Le Synopsis

Berserk Golden Age Arc est une adaptation  issue du manga du même nom.

Cette trilogie se déroule dans un univers médiéval fantastique. Les protagonistes de l’histoire sont Guts (personnage principal), un jeune mercenaire à la vie massacrée avant de l’avoir commencée, et les membres de la Troupe du Faucon qui le recueillent : Judo, Rickert, Pippin, Casca (la fille de l’équipe) et surtout, Griffith, un personnage extrêmement ambigu qui fascine ses pairs. Possesseur d’un pendentif appelé « Béhélit » ou « l’Œuf du Conquérant », Griffith est ainsi animé d’une ambition surnaturelle.

Le film d’animation est ainsi le récit de l’ascension et de la chute de la Troupe du Faucon, et de la relation entre Guts et Griffith, particulièrement complexe, entre relation d’intérêt (Griffith utilise la force de Guts), respect mutuel (les deux se considèrent mutuellement en tant que soldats), et affection profonde (chacun a besoin de la présence de l’autre de façon inexplicable).

Le contexte

Regarder Berserk est pour moi une revanche sur ma prime jeunesse. En effet, considéré comme extrêmement violent (et ce n’est pas un mythe) mes vieux me l’avaient fortement déconseillés (ça veut dire que si je regarde ça il vont me botter !). Ainsi quand un ami, Cyr Anicet, me le prête, 15 ans plus tard, c’est avec un plaisir coupable que je dévore la trilogie pendant tout un week end entier.

Mes parents avaient-ils raison ?

Les plus

+ Crue, sans concession, adulte et troublant, Berserk aborde des thèmes variés comme la religion, la pédophilie, l’infanticide, l’inceste, le viol et les nombreux massacres renvoyant une image particulièrement sombre de l’âme humaine

+ Le film est d’une beauté à couper plus d’une fois le souffle ; le mélange de 2D et de 3D est particulièrement bluffant

+ Les scènes de combat sont miam ! Bien sûr pour ceux qui aiment la viande déchiquetée et saignante

+ La relation trouble entre Guts, Casca et Griffith. La recherche, la complexité et la force de chacun des protagonistes créent des tensions absolument délicieuses

+ La scène finale dans le monde des morts avec son bestiaire de dieux malsains est jouissive et est un crève-cœur pour les grands sensibles !

Les moins

Certaines décisions de Griffith ne sont pas compréhensibles. Surtout celle qui entraine la chute de sa Troupe

– On aurait voulu qu’il y ait une suite de toute urgence ! Mais je pense que c’est juste une question de temps.

La note

17/20

Un film d’animation pour personnes qui ont le cœur accroché et dont la vue du sang et de la cruauté ne révulsent point. Un bon moment à passer entre potes avec pizza, coca et mouchoirs !

Guts & Griffith

Guts & Griffith

berserk_film_by_lalykiasca-d5fem1t

Guts & Casca

berserk_film_by_lalykiasca-d5g8gp0

L’ennemi rode partout

Alors pour Vous qui l’avez regardé, ça déchire ou pas?

J’ai regardé pour Vous: Pokou, princesse Ashanti (2012) .

Réalisation &  Production: Afrikatoon

Pokou, princesse Ashanti

Pokou, princesse Ashanti

Le Synopsis

Au dix-huitième siècle, dans le royaume du peuple Ashanti, qui couvre les deux tiers de l’actuel Ghana, vit la princesse Abla Pokou. Conseillère très influente auprès du roi Opokou Warê, elle est opposée à la guerre. Pokou est un sérieux obstacle sur le chemin de l’ancien guerrier Kongouê Bian devenu adepte de sorcellerie. Assoiffé de pouvoir, il tente un coup d’Etat contre le roi, son meilleur ami et se débarrasse de l’héritier légitime du trône. Pokou, parvient grâce à son charisme et ses pouvoirs mystiques, à éviter une guerre entre les Ashanti favorables et ceux opposés au régime imposé par Kongouê Bian. Elle préfère l’exil à l’affrontement. Kongouê Bian se lance à leur poursuite. Il est déterminé à empêcher que se réalise la prophétie selon laquelle une femme prendra la tête d’un nouveau royaume aussi puissant que celui des Ashanti.

Le contexte

Pokou, princesse Ashanti est annoncé en grande pompe dans toute la presse locale et à raison, c’est le premier film d’animation ivoirien et ça parle d’un mythe fondateur connu de tous en Côte d’Ivoire.

De plus, les productions locales traitant des temps anciens sont  rarissimes.

C’est donc avec plaisir et enthousiasme que je pars regarder ce film.

Les plus

+ L’initiative en elle-même est un plus. Réussir à faire sortir ce film avec de bien maigres moyens est un exploit à encourager avec force.

+ Afrikatoon ne s’est pas contenté d’une adaptation de l’histoire. Il y a de vrais partis pris et des clins d’œil super intéressants et très drôles.

+ J’ai particulièrement aimé Dakon, personnage émouvant, exubérant et attachant.

+ Le porte parole du Roi dont j’ai oublié le nom est drôle à crever !

 

Les moins

Bien sûr avec des moyens si limités, il ne faut pas s’attendre à une animation à la Pixar. Cependant, je me demande si le choix de la 3D est judicieux. Si on peut gagner en fluidité et en chaleur autant rester sur la 2D.

– Pokou est un film d’animation résolument pour enfants. Dommage qu’on n’ait pas eu plusieurs niveaux de lecture et que les adultes se sentent un peu exclus.

La note

15/20. Vos enfants vont l’adorer! Bravo à Africatoon!

Les principaux personnages

Les principaux personnages

L'équipe d'Africatoon

L’équipe d’Africatoon

Alors pour Vous qui l’avez regardé, ça déchire ou pas?

J’ai vu pour Vous: Insaisissables (2013) réalisé par Louis Leterrier avec Jesse Eisenberg, Mark Ruffalo, Woody Harrelson, etc.

critique-insaisissables-cinema

Le Synopsis

« Les Quatre Cavaliers », un groupe de brillants magiciens et illusionnistes, viennent de donner deux spectacles de magie époustouflants : le premier en braquant une banque sur un autre continent, le deuxième en transférant la fortune d’un banquier véreux sur les comptes en banque du public. Deux agents spéciaux du FBI et d’Interpol sont déterminés à les arrêter avant qu’ils ne mettent à exécution leur promesse de réaliser des braquages encore plus audacieux. Ils font appel à Thaddeus, spécialiste reconnu pour expliquer les tours de magie les plus sophistiqués. Alors que la pression s’intensifie, et que le monde entier attend le spectaculaire tour final des Cavaliers, la course contre la montre commence.

Le contexte

J’avoue que je confondais ce film avec un autre: « Intraçable ». Donc quand mes potes sur Facebook en parlent de façon élogieuse, je me dis qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond vu qu’à l’époque l’autre n’était pas topissime. Ce n’est que lorsque je tombe sur l’affiche que je me rend compte de ma méprise. Mais étais-je si loin de la vérité ?

Les plus

+ Un rythme effréné. On ne s’ennuie pas vraiment sauf quand on veut faire sa chochotte.

+ Les scènes de magie sont wouaw !

 Les moins

Un film très hollywoodien et très normé qu’on a l’impression d’avoir vu au moins 302 fois.

– Les rebondissements sont un peu (trop) poussifs (Est-ce que c’est forcé ?)

– Certains personnages donnent des envies de meurtres tant leurs réactions sont caricaturales à souhait (Dylan Rhodes, J. Daniel Atlas )

– (Attention spoiler) Quelqu’un peut dire à l’équipe du film que le truc genre Usual Suspect où le flic est en fait celui qu’on recherche depuis le début est dépassé ? Merci.

 La note

12/20

Un super film pour faire passer le temps. Sans plus.

insaisissable-now-you-see-me-sortira-sur

Alors pour Vous qui l’avez vu, ça déchire ou pas?

J’ai regardé pour Vous: BIENVENUE A GATTACA (1997) réalisé par Andrew Niccol avec Ethan Hawke, Uma Thurman, Jude Law, …

Verdict: Attention – Film Culte!

Bienvenue à Gattaca

Bienvenue à Gattaca

Le Synopsis

Dans un monde futur, on peut choisir le génotype des enfants. Dans cette société hautement technologique qui pratique l’eugénisme à grande échelle, les gamètes des parents sont triés et sélectionnés afin de concevoir in vitro des enfants ayant le moins de défauts et le plus d’avantages possibles.

Bien que cela soit officiellement interdit, entreprises et employeurs recourent à des tests ADN discrets afin de sélectionner leurs employés ; les personnes conçues de manière naturelle se retrouvent, de facto, reléguées à des tâches subalternes.

Gattaca est un centre d’études et de recherches spatiales pour des gens au patrimoine génétique impeccable. Jérôme, candidat génétiquement idéal, voit sa vie détruite par un accident tandis que Vincent, enfant naturel, donc au capital génétique « imparfait », rêve de partir pour l’espace. Chacun des deux va permettre à l’autre d’obtenir ce qu’il souhaite en déjouant les lois de Gattaca.

Mon avis

Je dois l’avouer, j’ai une violente nostalgie du cinéma des années 90 et début 2000. De ces années avec un cinéma adulte qui ne cherchait pas uniquement à en mettre plein la vue avec des effets (spéciaux ?) à la Micheal Bay. De ces années qui ne pondent pas d’incompréhensibles succès commerciaux à la Twilight, débilisant à souhait. De ces années qui ont vu naitre Forrest Gump, Usual Suspect, Entretien avec vampires, Old Boy, L’Echine du diable, Bronx Barbès …

Un cinéma adulte qui réussissait à trouver un public adulte.

Bienvenue à Gattaca fait parti de cette catégorie de films intelligents qui (sans jouer la carte du film d’auteur intello et poussif) nous questionnent et à nous interrogent sur nous et nos sociétés, sur nos certitudes et ce que nous considérons comme acquis et pré requis.

Vincent est un enfant né naturellement. Sans intervention de la science. On dit de lui que c’est un enfant de la destinée, une erreur dans une société qui grâce à la génétique crée des hommes parfaits  physiquement et intellectuellement. Vincent n’a aucune chance d’être ce qu’il rêve. Il n’a aucune chance d’entrer à Gattaca qui est le centre de formation le plus prestigieux qui existe. Mais parce qu’il n’a aucune chance. Il va la tenter, la pousser, la provoquer et peut être prouver à tous que la nature, même imparfaite, ne perd jamais.

Ma note

18/20

3246

Alors pour Vous qui l’avez regardé, ça déchire ou pas? A mercredi prochain!

J’ai regardé pour Vous: DJANGO UNCHAINED (2012) réalisé par Quentin Tarantino avec  Jamie Foxx, Leonardo DiCaprio, Kerry Washington.

Verdict: Ce n’est pas surement pas le meilleur Tarantino

Django Unchained

Django Unchained

Le Synopsis

En 1858, dans le Sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession, un ancien dentiste allemand reconverti en chasseur de primes, le Dr King Schultz, libère Django, un esclave, et le forme afin de lui permettre de l’assister dans une mission, puis, pour le remercier, décide de l’aider à libérer sa femme des mains de Calvin Candie, un riche et impitoyable propriétaire terrien du Mississippi.

Mon avis

Django Unchained. Tout le monde dit du bien de Django Enchained. Certains même en parlent comme étant LE Chef d’œuvre de Tarantino. Ce qui en soit est extrêmement vendeur pour une œuvre dont le réalisateur est celui de Kill Bill et de Unglorious Bastard.

Ajouter à cela des répliques cultes qui sans avoir vu le film résonnent dans votre tête comme étant des éclats de génie. « Gentlemen you had my curiosity but now you have my attention ».

Mais pour tout vous dire, je suis un tout petit peu déçu par ce film qu’on disait “énorme”. Je ne suis peut être pas l’amateur de Western Spagetti super viril à la moral bien arrêtée mais bon… La mayonnaise n’a pas pris. Tout était là pourtant ; des acteurs géniaux (Christoph Waltz, lui est énorme), des bandes originales terribles, des dialogues savoureux. Mais je répète, la mayo n’a pas pris pour moi. La linéarité du scénario m’a vraiment embêté et a fini par réellement m’ennuyer. Et ce n’est pas le mot « nègre » dont pullulait le film qui aurait sauvé la donne. Petite/Grosse déception.

Ma note

14/20

Django Unchained movie still

Alors pour Vous qui l’avez regardé, ça déchire ou pas? A mercredi prochain!

J’ai regardé pour Vous: 2012 de Roland Emmerich avec John Cusack, Chiwetel Ejiofor, Amanda Peet.

Une vraie Calamité!

2012

Le Synopsis

Les Mayas, l’une des plus fascinantes civilisations que la Terre ait portées, nous ont transmis une prophétie : leur calendrier prend fin en 2012, et notre monde aussi. Depuis, les astrologues l’ont confirmé, les numérologues l’ont prédit, les géophysiciens trouvent cela dangereusement plausible, et même les experts scientifiques gouvernementaux finissent par arriver à cette terrifiante conclusion. La prophétie maya a été examinée, discutée, minutieusement analysée. En 2012, nous saurons tous si elle est vraie, mais quelques-uns auront été prévenus depuis longtemps…
Lorsque les plaques tectoniques se mettent à glisser, provoquant de multiples séismes et détruisant Los Angeles au passage, Jackson Curtis, romancier, et sa famille se jettent à corps perdu, comme des millions d’individus, dans un voyage désespéré. Tous ne pourront pas être sauvés…

Mon avis

Vous connaissez Roland Emmercich? Oui? Non?
Et si je vous donne comme indices le génial « The Patriot » avec Mel Gibson ou Encore le saisissant « le Jour d’Après »…
Ca vous aide?
Ah! Vos yeux s’illuminent! Ben oui, c’est lui!
C’est le réalisateur de 2012…

Moi, je le savais …donc naturellement, je suis heureux à l’idée de voir le film…

En plus, j’ai vu la BANDE D’ANNONCE… Et c’est vrai que les Ricains sont les meilleurs en bande d’annonce…

Bon, faut pas exagérer c’est pleins d’effets spéciaux magnifiques…C’est un très BEAU film…

Mais un beau film fait-il forcement un BON film?…That’s the question!

Et là on a une réponse…c’est carrément un navet…

Je ne m’attendais pas à un Spielberg, juste à un Roland Emmerich… un bon divertissement quoi…

Les personnages sont caricaturaux à l’extrême… avec des répliques aussi profondes que les Teletubbies en pleine crise de nerf…

Il y a une surenchère d’actions…et au lieu d’avoir le vertige…on a juste sommeil…

Pour ma part, je pense que ce que les Mayas avaient prévu en réalité c’était en fait ce film…une vraie catastrophe!

Ma note

07/20…. A ce rythme là…Roland Emmerich risque d’aller rejoindre Micheal Bay…dans la catégorie des désastres cinématographiques…

Un désastre cinématographique

On a juste sommeil...

Alors pour Vous qui l’avez regardé, ça déchire ou pas?

 

J’ai regardé pour Vous: VICKY CRISTINA BARCELONA  (2008) réalisé par Woody Allen avec Scarlett Johansson, Penélope Cruz et Javier Bardem.

Un Grand Woody Allen! (Attention au pléonasme).

Vicky Cristina Barcelona

Le Synopsis

Vicky et Cristina sont d’excellentes amies, avec des visions diamétralement opposées de l’amour : la première est une femme de raison, fiancée à un jeune homme respectable ; la seconde, une créature d’instincts, dénuée d’inhibitions et perpétuellement à la recherche de nouvelles expériences sexuelles et passionnelles.
Mon avis

Ca parle d’une histoire d’amour. Pas celle de Vicky ni de Cristina mais de Woody Allen pour la Ville de Barcelona (Excusez mon accent!). Avant ce film, je ne savais pas trop pourquoi ce réalisateur était si « googlisable ».

Mais là c’est clair et limpide. Sa façon de filmer et de narrer les histoires et surtout les plus banales tient simplement du Génie…

Les acteurs sont géniaux… Une mention spéciale à Pénélope Cruz (qu’on ne présente plus) qui m’a bluffé dans son rôle d’artiste torturée si ce n’est complètement cinglée et à Javier Bardem (Non ce pays n’est pas pour le viel homme des frères Cohen!) dans son rôle de Serial Lover et dont j’ignorais tout jusqu’au Sex Appeal!

Il y a quelques thèmes abordés mais celui qui me reste est celui du Polyamour … qui entre en scène sans qu’on ne s’en rende compte et nous rend honteusement accroc…!

Une vraie découverte…Une pure découverte!

Ma note

15/20!

Trois filles dans le vent

La belle surprise...pour moi en tout cas...

Alors pour Vous qui l’avez vu, ça déchire ou pas?