Archives de mai, 2013

J’ai regardé pour Vous: BIENVENUE A GATTACA (1997) réalisé par Andrew Niccol avec Ethan Hawke, Uma Thurman, Jude Law, …

Verdict: Attention – Film Culte!

Bienvenue à Gattaca

Bienvenue à Gattaca

Le Synopsis

Dans un monde futur, on peut choisir le génotype des enfants. Dans cette société hautement technologique qui pratique l’eugénisme à grande échelle, les gamètes des parents sont triés et sélectionnés afin de concevoir in vitro des enfants ayant le moins de défauts et le plus d’avantages possibles.

Bien que cela soit officiellement interdit, entreprises et employeurs recourent à des tests ADN discrets afin de sélectionner leurs employés ; les personnes conçues de manière naturelle se retrouvent, de facto, reléguées à des tâches subalternes.

Gattaca est un centre d’études et de recherches spatiales pour des gens au patrimoine génétique impeccable. Jérôme, candidat génétiquement idéal, voit sa vie détruite par un accident tandis que Vincent, enfant naturel, donc au capital génétique « imparfait », rêve de partir pour l’espace. Chacun des deux va permettre à l’autre d’obtenir ce qu’il souhaite en déjouant les lois de Gattaca.

Mon avis

Je dois l’avouer, j’ai une violente nostalgie du cinéma des années 90 et début 2000. De ces années avec un cinéma adulte qui ne cherchait pas uniquement à en mettre plein la vue avec des effets (spéciaux ?) à la Micheal Bay. De ces années qui ne pondent pas d’incompréhensibles succès commerciaux à la Twilight, débilisant à souhait. De ces années qui ont vu naitre Forrest Gump, Usual Suspect, Entretien avec vampires, Old Boy, L’Echine du diable, Bronx Barbès …

Un cinéma adulte qui réussissait à trouver un public adulte.

Bienvenue à Gattaca fait parti de cette catégorie de films intelligents qui (sans jouer la carte du film d’auteur intello et poussif) nous questionnent et à nous interrogent sur nous et nos sociétés, sur nos certitudes et ce que nous considérons comme acquis et pré requis.

Vincent est un enfant né naturellement. Sans intervention de la science. On dit de lui que c’est un enfant de la destinée, une erreur dans une société qui grâce à la génétique crée des hommes parfaits  physiquement et intellectuellement. Vincent n’a aucune chance d’être ce qu’il rêve. Il n’a aucune chance d’entrer à Gattaca qui est le centre de formation le plus prestigieux qui existe. Mais parce qu’il n’a aucune chance. Il va la tenter, la pousser, la provoquer et peut être prouver à tous que la nature, même imparfaite, ne perd jamais.

Ma note

18/20

3246

Alors pour Vous qui l’avez regardé, ça déchire ou pas? A mercredi prochain!

Publicités

J’ai lu pour Vous: DU DOMAINE DES MURMURES (2011) de Carole Martinez.

Verdict: Un livre beau et violent…

Du Domaine de murmures

Du Domaine de murmures

Le Synopsis

Esclarmonde, quinze ans, se tranche l’oreille le jour de ses noces avec Lothaire, un homme qu’elle n’a pas choisi. Elle annonce aussi son intention de se retirer dans une cellule afin d’y communier avec Dieu pour le restant de ses jours. La construction de sa prison est finalement ordonnée par son père, mais alors qu’elle se prépare à y entrer, elle est violée. Elle donne naissance à un fils neuf mois plus tard dans sa cellule, un bébé qui est vu comme un authentique miracle dans toute la région.

Mon avis

Beaucoup de mes amis me reprochent d’être trop élogieux pour les choses que j’ai aimées et qui souvent ne le méritent pas. A ça, je réponds simplement que je ne suis pas critique. Je n’ai d’ailleurs aucune vocation en la matière. Mon avis est loin d’être objectif. C’est tant mieux.  Je dis simplement ce que j’ai ressenti à lire, à assister ou à écouter.

Ceci dit, voici ce que j’ai ressenti en lisant ce livre :

J’ai adoré cette jeune fille qui victime d’être une femme, se retire du monde pour mieux le dominer. J’ai adoré ce père qui brisé par la révolte de sa fille, commet l’irréparable et va au bout du monde pour se perdre. J’ai adoré cet ex-fiancé exécrable au début puis métamorphosé par la cruauté suprême de ne pouvoir étreindre celle qu’il a toujours aimée. J’ai adoré ce monde plein de superstitions et de fous de dieu  qui se meure par trop de foi et par peu d’amour. J’ai adoré cette langue maitrisée, imagée, généreuse. J’ai adoré ces sentiments à fleur de peau, torturés et gorgés de contradictions. J’ai adoré cette fin tragique et grandiose. J’ai adoré les phrases, les silences et les murmures de cette écrivaine que j’aimerai lire à nouveau…

Merci Carole pour ce livre terrible et Gohia pour ce cadeau superbe!

Ma note

18/20 (Je sais, j’exagère mais tant pis! 😉 )

Carole Martinez

Carole Martinez

Alors pour Vous qui l’avez lu, ça déchire ou pas?  A mercredi prochain!

J’ai lu pour Vous: LES MYSTERES DU MEURTRE (2003) de Neil Gaiman et P.Craig Russell.

Verdict: L’une des plus belles découvertes littéraires de l’année !

Les mystères du meurtre

Les mystères du meurtre

Le Synopsis

C’est l’histoire d’un anglais. Lors d’un voyage à Los Angeles, il passe la soirée chez une de ses ex. Puis, c’est le trou noir. Il ne sait plus comment s’est terminée la soirée, il sait juste qu’il est dehors sur le chemin de son hôtel. C’est là qu’il rencontre un mystérieux clochard. Celui-ci se dit être un ange et lui propose une histoire. En fait, cet homme est Raguel, l’ange de la vengeance. Il fût appelé par le Seigneur pour résoudre un méfait encore inédit à l’époque de la création de l’univers : le meurtre d’un ange.

Mon avis

Je vais vous dire tout net. J’ai adoré cette BD. Et quand j’adore quelque chose j’utilise tout un langage ésotérique pour exprimer l’état mystico-orgasmico-jouissif dans lequel je suis avec un sens de la démesure, de l’irresponsabilité et de la mauvaise foi qui me caractérise souvent …

Vous n’avez pas trop bien compris ? Moi non plus !

Retenez juste une chose : Tout y est !

1. Une histoire de meurtre au Paradis. On appelle cela l’alibi moteur qui annonce les hostilités ;

2. Un ange vengeur, déterminé et craint mu par une force terrible appelée le NOM (nous, on dirait Dieu) et devant laquelle tous fléchissent le genou (même Lucifer qui a cette époque était très sympathique) ;

3. Des suspects hauts en couleur ; des anges affairés à la création de l’univers et qui tentent toutes sortes d’expériences hallucinantes : « Nous sommes en train de créer la Haine, on se demande ce que ça va donner. Ca a l’air d’être une idée intéressante, voyez vous ? » ;

4. Un interdit cauchemardesque qui entoure la Cité Céleste ;

5. Et enfin (but not the least) un doute, un léger doute, sur les intentions réelles du NOM.

Si vous arrivez à chevaucher ces 5 points avec simplicité et poésie, vous obtenez un Chef d’œuvre ! (Mon Dieu ! Que ce mot est galvaudé de nos jours!)

A lire pourtant absolument !

Ma note

18/20

Dites-le!

Dites-le!

Je ne l'oublierai jamais!

Je ne l’oublierai jamais!

Alors pour Vous qui l’avez lue, ça déchire ou pas?  A mercredi prochain!

J’ai regardé pour Vous: DJANGO UNCHAINED (2012) réalisé par Quentin Tarantino avec  Jamie Foxx, Leonardo DiCaprio, Kerry Washington.

Verdict: Ce n’est pas surement pas le meilleur Tarantino

Django Unchained

Django Unchained

Le Synopsis

En 1858, dans le Sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession, un ancien dentiste allemand reconverti en chasseur de primes, le Dr King Schultz, libère Django, un esclave, et le forme afin de lui permettre de l’assister dans une mission, puis, pour le remercier, décide de l’aider à libérer sa femme des mains de Calvin Candie, un riche et impitoyable propriétaire terrien du Mississippi.

Mon avis

Django Unchained. Tout le monde dit du bien de Django Enchained. Certains même en parlent comme étant LE Chef d’œuvre de Tarantino. Ce qui en soit est extrêmement vendeur pour une œuvre dont le réalisateur est celui de Kill Bill et de Unglorious Bastard.

Ajouter à cela des répliques cultes qui sans avoir vu le film résonnent dans votre tête comme étant des éclats de génie. « Gentlemen you had my curiosity but now you have my attention ».

Mais pour tout vous dire, je suis un tout petit peu déçu par ce film qu’on disait “énorme”. Je ne suis peut être pas l’amateur de Western Spagetti super viril à la moral bien arrêtée mais bon… La mayonnaise n’a pas pris. Tout était là pourtant ; des acteurs géniaux (Christoph Waltz, lui est énorme), des bandes originales terribles, des dialogues savoureux. Mais je répète, la mayo n’a pas pris pour moi. La linéarité du scénario m’a vraiment embêté et a fini par réellement m’ennuyer. Et ce n’est pas le mot « nègre » dont pullulait le film qui aurait sauvé la donne. Petite/Grosse déception.

Ma note

14/20

Django Unchained movie still

Alors pour Vous qui l’avez regardé, ça déchire ou pas? A mercredi prochain!