Archives de décembre, 2011

 

Urban Garba fighting Episode 2

 

Synopsis:  Depuis longtemps (pas la nuit des temps, n’exagerons rien), il y a des Duels de Garba dans tous les quartiers d’Abidjan. Koigni, tout droit venu du village et n’y comprenant rien (il n’essaie même pas),  va devenir par la force des choses, l’un des plus grands duellistes que la terre ait connu! Voici son Histoire…Gbaingbainhouuu!

 

Episode 2: LA LEGENDAIRE ET SECRETE TECHNIQUE DE LA PAUME D’OR!

 C’est un gars en forme, très en forme, balafré de la tête au pied, kpakpites serrées, pour cheval même est petit. Il regarde tout le monde maaaaal ! Mais comme il peut nous botter nous tous un à un ou en global… personne n’a cœur de parler.

Il bombe une boule de Garba conhan et la soulève en l’air en disant :

–          Mes frères, mes sœurs, mes amis, posez-vous une question : le Garba, c’est quoi ? commence-t-il, Il y’a foule de personnes ici qui passent leur temps à manger Garba matin, midi, soir sans savoir ce que c’est. Sans savoir que c’est plus que de la nourriture; que c’est une façon de penser, de vivre et d’être! Sans savoir que le Garba…c’est le POUVOIR !

Le Garbadrome est mal gbé ! Tout le monde veut entendre le Vieux Père SHADAI, le Garbaman le plus respecté du Ghetto, faire son discours.

Koigni et Alasko ne savent même pas comment ils vont faire pour entrer dans ça là…

 –          Le Garba, c’est un esprit, une PHILOSOPHIE, les gars ! continue Shadai, Une façon de penser qui va faire de vous de VRAIS GUERRIERS !

Koigni attrape son ventre. Ah tché, c’est dans quel coin Alasko l’a emmené là?

–          On ne peut pas aller chercher manger là ailleurs ?

 –          Chuuuuuuut ! Tais-toi ! dit son ami. Tu vas gbo tout à l’heure, tu es chaud chaud pourquoi ?

 –           Chaque Mogo doit être digne du GARBA ! crie Shadai.

Koigni est en boule !

–          Bon moi, je vais vous laisser. L’homme a faim, tu l’emmènes dans église ! Tchrou !

Alasko ne l’écoute même pas, il saute saute seulement (façon il est court là) pour voir ce qui se passe :

–          Regarde, dit-il un coup, ce sont les GBONHI !!!

Koigni regarde dans un petit coin et voit deux groupes de 4 personnes qui sont en face to face. Ils se fixent droit dans les yeux genre Dragon a vu son camarade!

 –          Aujourd’hui, deux Gbonhi vont s’affronter : Le Gbonhi des GBATAMOA  CONTRE Le Gbonhi des PRINS PRINS ! Ceux qui vont gagner vont être les premiers qualifiés du LCGA : le LAST DES CONCOURS DE GARBA D’ABIDJAN !

Koigni veut fraya. Mon cher, ce n’est pas sa gamme les histoires de concours dans manger quand lui-même il a faim.

Mais quand il science une dernière fois en arrière, il voit quelqu’un qu’il reconnait dans l’un des Gbonhi.

–          Mais c’est Arègbli !!!! s’étonne-t-il.

–          Qui ? fait Alasko.

–          C’est Arègbli Gaspard, mon cousin…Le Gars en bandana noir là-bas !

Alasko sursaute en même temps :

–          Tu parles du puissant Capitaine du Gbonhi des Gbatamoa ! Le Capitaine Arè Choco ! Ca ne peut jamais être ton cousin !

Y’a un gars qui est à côté-là, on lui a même pas demandé quelque chose heinnn, mais comme il a panaris d’affairage, il met sa bouche dans l’affaire :

–          Hum petit, toi tu es le cousin de Arè,  tu es un donneur dèh ! lance-t-il.

 –          On t’a demandé quelque chose ! lâche Koigni.

 –          Ahhh, taisez-vous un peu ayah! supplie une jeune go en pime juste à côté.

Arè Choco remarque son cousin parmi les spectateurs, il serre son visage en même temps.

Son voisin se penche sur lui et lui chuchote à l’oreille :

–          Ahi Capitaine, ce n’est  pas ton gaou de cousin qui est là-bas ???

 –          Cousin germain par alliance… nuance, précise-t-il. Ignore-le et restons concentré sur le DUEL !

Un coup, 4 personnes habillées en noir se mettent à gauche de SHADAI et 4 autres à sa droite avec dans  leurs mains des plats chauds, fumants et brulants de la nourriture sacrée.

Ca sent bon dèh, Koigni regarde ça comme ça!

Alasko le prends encore par la main et ils vont se faire servir vite vite avant que ça ne commence. Koigni obtient ENFIN son plat de GARBA (Il a souffert dèh !) et ils trouvent une place sur un banc en face du Duel.

–          Il parait que les PRINS PRINS ont beaucoup évolué dèh ! s’exclame leur voisin de gauche.

 –          Mon cher, un PRIN PRIN reste un PRIN PRIN ! fait Alasko, Les GBATAMOA eux ont le Capitaine Arè choco et sa technique exceptionnelle du « Prends Mon Gbô » !

La voix de Shadai résonne encore dans oreilles des gens:

 –          Les règles sont les mêmes depuis que les DUELS DE GARBA sont nés dans le ghetto… fait-il  en lançant tomates, oignons et cube Maggi en l’air :

Règle N°1 : Chaque Duelliste a 100 points au début de chaque duel …

Règle N°2 : Chaque Duelliste qui paume moins en finissant son plat a gagné la partie…

Règle N°3 : Chaque Duel est en trois parties !

Il les découpe en trois secondes : FIA ! FIA ! FIA ! :

Règle N°4 : Et enfin, on ne boit jamais  l’eau !!!

Shadai est fort dèh! Tomates ohhh, Cube Maggi ohhh, oignons ohhhh, tout tombe en parts égales dans les 8 plats.

Les Duellistes s’asseyent sur les bancs dans un même mouvement (humm on dirait clip de Michael Jackson !).

Chacun fixe le gars qui est devant lui. Les plats chauds devant eux.

Ils attendent le top départ.

Les spectateurs ont peur de respirer. Même les chiens baoulé du quartier arrêtent de fouiller dans les poubelles.

Koigni plonge sa main plonge dans le plat en même temps que Shadai lève la main et crie :

–          Péééééééééééééééééé !

Bon, franchement, la partie là, moi-même je ne sais pas comment expliquer ça ! Ce qui est sûr, les yeux des gens s’écarquillent, les Duellistes eux même ne comprennent pas comment ça s’est fait.

Shadai, Arè Choco, Alasko, voisin à gauche, voisin à droite, tous les compétiteurs et tous les spectateurs ensemble se retournent vers KOIGNI et s’exclament en chœur (genre chorale):

 –          TCHIEUUUUUUUUUUUUUUUUUUU ! C’EST QUOI CA LA ???

Seul Shadai sait ce qui vient de se passer… Il sait que Koigni vient d’exécuter LA LEGENDAIRE  ET TRES SECRETE TECHNIQUE DE LA PAUME D’OR…

 

Fin de l’épisode 2

Alors, c’est une histoire ki dechire ou pas?

Idée originale et illustration: Polman

Textes et dialogues: Krys Closran 

 

Publicités