Archives de novembre, 2011

 

Synopsis:  Depuis longtemps (pas la nuit des temps, n’exagerons rien), il y a des Duels de Garba dans tous les quartiers d’Abidjan. Koigni, tout droit venu du village et n’y comprenant rien (il n’essait même pas),  va devenir par la force des choses, l’un des plus grands duellistes que la terre ait connu! Voici son Histoire…

 

Episode 1: Rien n’égale le GARBA!

 C’est vrai, je n’étais pas là quand il a crié.

Ca doit être un truc comme ça :

– C’EST L’HEURE DU DUEL!!!

Ou comme ça:

– C’EST L’HEURE DU DUEL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Et si on essaye ça:

C’est l’heure du DUUUUUUUUUUUUUUUUUUEL !

Comme les commentateurs de foot ennuis de la RTI là quoi ! Bon ok, j’arrête.

Ce qui est sûr, il a dit qu’il y a duel !

Et tout le quartier de Koumassi Prodomo a commencé à se vider.

 D’abord, il y’ a les petits garçons bêtes bêtes qui aiment jouer au foot matin, midi, soir, comme si c’est sur eux Drogba compte pour le remplacer. Ce sont eux même qui disparaissent les premiers.

Après, les petites filles impolies qui jouent avec leurs poupées et font semblant de préparer en mélangeant de l’eau avec du sable là, elles rangent leurs affaires en même temps.

En dernière position, les plus grands qui à midi chaud chaud sont entrain de draguer Ahou (je vais vous parler d’elle après), eux ils la laissent, elle et son malin qui finit pas là dans le couloir, mais en douce quoi… puisqu’ils doivent revenir.

Tous… Je dis bien tous… se mettent à courir vers le lieu du Duel!

Les tanties qui vendent alloco, gnonmi, cléclé et gbofloto sont mal en boule!

– Hé Seigneur Jésus Christ de Nazareth, si je savais qu’il y avait duel aujourd’hui, j’allais rester chez moi, tchrouuuu! crache Tantie alloco.

– C’est ça tu dis doucement là ! ajoute Maman Gbofloto… Ils m’énervent avec leur duel là façon !!!

 Un coup, Tantie alloco commence à sourire, genre on a mis plume de poulet dans ses oreilles.

Bon, j’ai dis tout à l’heure que tous se sont mis à courir. Bon j’ai exagéré un peu hein pour rendre le début de l’histoire un peu chic quoi !

Sinon en réalité, il y a toujours un brèzo qui comprend toujours les choses en retard… Ce brèzo, c’est Koigni et c’est lui qui arrive…

– Hiiii, voici bon client, façon il marche là, il doit avoir faim, commente Tantie Gbofloto, j’espère que c’est gbofloto, il vient manger dèh !

– Non dèh, il ressemble à alloco !

Koigni regarde à gauche et à droite en fronçant les sourcils, étonné de voir toutes les filles et tous les garçons du quartier courir vers une seule destination.

– Humm, ceux là même, ils vont où à midi là ?! s’interroge-t-il en se grattant la tête.

Tantie alloco qui a peur qu’il parte ailleurs commence à crier en même temps:

– Chocoooooo, viens voir alloco qui t’attend là. C’est joli comme toi!

– Y’a gbofloto aussi hein, c’est joli et moins cheeeer, lance Maman Gbofloto.

Le lycéen regarde les plateaux :

– Humm la tantie… Je vais prendre alloco !

– Ah je savais que tu étais un vrai choco…Alloco combien ?

– Alloco 50 f…

– Alloco…son 50 f !!!! crie-t-elle en s’étranglant. Tu es arrivé à Abidjan matin là ou bien ???

– Ahi Tantie… dit Maman Gbofloto en bonne akpess de son état. C’est maintenant même, je le reconnais… C’est Koigni…Le neveu du vieux N’Guessan affairé là… Le petit a quitté le village y’a pas longtemps… un vrai petit broussard !!!

Koigni est miché:

– Village là, c’est devenu maladie maintenant ou bien !

– Tchié en plus, il est impoli !!! s’indigne Mamie Craclo.

– Faut quitter devant nous…pardon ! crache Tantie Alloco en faisant lever ses 120 kilos.

Koigni sent que si elle s’assoit sur lui là, la mort même est mieux!

Il s’éloigne vite vite !

Mais en marchant, son ventre fait kro kro kro. Il a toujours faimmmmm.

A part le coin là, il ne sait pas où il peut prendre 50 f pour manger. Il avance épuisé, fatigué, meurtri dans sa chair (hiii, je parle gros français ohhh). Il voit les panthères, varans, salamandres autour de lui. Il commence à avoir froid dans chaleur là.

La dalle, c’est pas bon dèh !

Bientôt, on va parler de lui dans Soir Info: « Un gamin retrouvé mort de faim à Koumassi Prodomo… Deux vendeuses d’alloco et de Gbofloto TRES soupçonnées! »

– C’est comment Koigni, tu fais quoi ici ? entend-il derrière lui.

C’est son pote Allassane dit Alasko.

– Héé Djan vouhè! Aho kou mi dèh!

– Traduction s’il te plait? dit Alasko en serrant les kpakites. Il aime se prendre au sérieux celui là !

– Je cherche quelque chose à manger…J’ai trop faim tchè…Montre moi un bon coin moins cher pardon !

Alasko se met à rire :

– Héé toi, Koigni, tu ne vas jamais cesser de m’étonner… Jour de Duel là, toi tu cherches manger !

– Vous les abidjanais, vous êtes trop bizarres, s’énerve le lycéen, qu’est-ce qu’il y a de plus important que manger sur cette terre !

Alasko se redresse avec fierté, bombe la poitrine et lève les mains vers le ciel genre c’est lui Koné Malachie:

– Sur cette terre, apprends qu’il y a RIEN DE PLUS IMPORTANT QUE LES DUELS DE GARBA !

Koigni se gratte encore la tête (Brèzo va tuer ça!): 

– Tchié… Garba aussi, y’a son duel !

Alasko attrape sa main un coup et commence à marcher:

– Koigni, tu sciences troppp… Viens, tu vas découvrir ça de tes propres yeux !!!

 Fin de l’épisode 1

Alors, qu’est-ce qui ne dechire pas dans cette histoire de fou?

Idée originale et illustrations: Polman

Textes et dialogues: Krys Closran 

Publicités

J’ai regardé pour Vous: 2012 de Roland Emmerich avec John Cusack, Chiwetel Ejiofor, Amanda Peet.

Une vraie Calamité!

2012

Le Synopsis

Les Mayas, l’une des plus fascinantes civilisations que la Terre ait portées, nous ont transmis une prophétie : leur calendrier prend fin en 2012, et notre monde aussi. Depuis, les astrologues l’ont confirmé, les numérologues l’ont prédit, les géophysiciens trouvent cela dangereusement plausible, et même les experts scientifiques gouvernementaux finissent par arriver à cette terrifiante conclusion. La prophétie maya a été examinée, discutée, minutieusement analysée. En 2012, nous saurons tous si elle est vraie, mais quelques-uns auront été prévenus depuis longtemps…
Lorsque les plaques tectoniques se mettent à glisser, provoquant de multiples séismes et détruisant Los Angeles au passage, Jackson Curtis, romancier, et sa famille se jettent à corps perdu, comme des millions d’individus, dans un voyage désespéré. Tous ne pourront pas être sauvés…

Mon avis

Vous connaissez Roland Emmercich? Oui? Non?
Et si je vous donne comme indices le génial « The Patriot » avec Mel Gibson ou Encore le saisissant « le Jour d’Après »…
Ca vous aide?
Ah! Vos yeux s’illuminent! Ben oui, c’est lui!
C’est le réalisateur de 2012…

Moi, je le savais …donc naturellement, je suis heureux à l’idée de voir le film…

En plus, j’ai vu la BANDE D’ANNONCE… Et c’est vrai que les Ricains sont les meilleurs en bande d’annonce…

Bon, faut pas exagérer c’est pleins d’effets spéciaux magnifiques…C’est un très BEAU film…

Mais un beau film fait-il forcement un BON film?…That’s the question!

Et là on a une réponse…c’est carrément un navet…

Je ne m’attendais pas à un Spielberg, juste à un Roland Emmerich… un bon divertissement quoi…

Les personnages sont caricaturaux à l’extrême… avec des répliques aussi profondes que les Teletubbies en pleine crise de nerf…

Il y a une surenchère d’actions…et au lieu d’avoir le vertige…on a juste sommeil…

Pour ma part, je pense que ce que les Mayas avaient prévu en réalité c’était en fait ce film…une vraie catastrophe!

Ma note

07/20…. A ce rythme là…Roland Emmerich risque d’aller rejoindre Micheal Bay…dans la catégorie des désastres cinématographiques…

Un désastre cinématographique

On a juste sommeil...

Alors pour Vous qui l’avez regardé, ça déchire ou pas?

 

J’ai lu pour Vous : LE PASSAGE DE LA NUIT (2007) de Hariku Murakami.

Un voyage au cœur du Tokyo des Mystères…Celui que j’aime!

Le passage de la nuit

Le Résumé

Dans un bar de Tokyo, une jeune fille, plongée dans la lecture d’un livre, boit du café tout en fumant des cigarettes. Un homme qu’elle connaît surgit. Au même moment, dans une chambre, alors que sa sœur dort d’un sommeil profond, la télévision se met en marche. Autour de ces deux sœurs, défilent des personnages insolites : un informaticien désabusé, une femme de chambre en fuite. Une prostituée agressée, une gérante d’hôtel vengeresse.

Mon avis

Quelqu’un m’a dit: « Un bon écrivain fait imaginer son histoire…Un grand écrivain le fait croire! »

Oui…J’y ai cru.

Le Passage de la nuit se passe justement en une nuit… Une nuit pleine de présages et de promesses… Une seule nuit qu’on vole aux personnages…

Ne vous attendez pas à du 24 heures chrono…Ni à un drame familial digne d’un Woody Allen… Cette nuit volée aurait pu être la notre…Elle est banale…Sans fard…Inquiétante mais sans charme…Une nuit comme nous en avons vécu des centaines…et même des milliers pour certains…avec des rencontres inopinées…des dialogues savoureux…et des peurs inavoués…

Le passage de la nuit est une œuvre puissante et saisissante…drôle parfois… qui nous fait dire que nos vies même dans leurs aspects les plus anodins sont belles….

En un mot chaque instant que nous vivons sur cette terre est un miracle…même la nuit…

Ma note

15/20…Vive le Japon!

Hariku Murakami

Alors pour Vous qui l’avez lu, ça déchire ou pas?

J’ai regardé pour Vous: VICKY CRISTINA BARCELONA  (2008) réalisé par Woody Allen avec Scarlett Johansson, Penélope Cruz et Javier Bardem.

Un Grand Woody Allen! (Attention au pléonasme).

Vicky Cristina Barcelona

Le Synopsis

Vicky et Cristina sont d’excellentes amies, avec des visions diamétralement opposées de l’amour : la première est une femme de raison, fiancée à un jeune homme respectable ; la seconde, une créature d’instincts, dénuée d’inhibitions et perpétuellement à la recherche de nouvelles expériences sexuelles et passionnelles.
Mon avis

Ca parle d’une histoire d’amour. Pas celle de Vicky ni de Cristina mais de Woody Allen pour la Ville de Barcelona (Excusez mon accent!). Avant ce film, je ne savais pas trop pourquoi ce réalisateur était si « googlisable ».

Mais là c’est clair et limpide. Sa façon de filmer et de narrer les histoires et surtout les plus banales tient simplement du Génie…

Les acteurs sont géniaux… Une mention spéciale à Pénélope Cruz (qu’on ne présente plus) qui m’a bluffé dans son rôle d’artiste torturée si ce n’est complètement cinglée et à Javier Bardem (Non ce pays n’est pas pour le viel homme des frères Cohen!) dans son rôle de Serial Lover et dont j’ignorais tout jusqu’au Sex Appeal!

Il y a quelques thèmes abordés mais celui qui me reste est celui du Polyamour … qui entre en scène sans qu’on ne s’en rende compte et nous rend honteusement accroc…!

Une vraie découverte…Une pure découverte!

Ma note

15/20!

Trois filles dans le vent

La belle surprise...pour moi en tout cas...

Alors pour Vous qui l’avez vu, ça déchire ou pas?